Daniel Cohn-Bendit

Budget Européen - Mauvais accord et rupture de confiance vis-à-vis du Parlement européen

Communiqué de presse - 27.06.2013 

Les Présidents du Parlement européen, de la Commission européenne et de la Présidence de l'UE viennent de trouver un accord sur le budget 2014-2020 de l'Union européenne. Martin Schulz, Président du Parlement européen a accepté ce compromis au nom du Parlement européen. Les coprésidents du Groupe des Verts/ALE réagissent avec véhémence face à l'accord conclu.

Rebecca HARMS, coprésidente du Groupe des Verts/ALE estime que:

"Ce que vient de faire le Président de Parlement européen, Martin Schulz, en concluant seul  - sans une consultation transparente - le budget européen avec le Président de la Commission européenne Manuel Barroso et le Premier Ministre irlandais Enda Kenny, est inacceptable!  C'est un abus de confiance. Les avancées sont mineures et ne répondent pas à la question cruciale du chômage, notamment des jeunes, en Europe. Les 85 milliards de coupes proposés par les chefs d'Etats et de gouvernements sont toujours là et la structure n'a pas été changée. 

Daniel COHN-BENDIT coprésident du Groupe des Verts/ALE ajoute:

"L'avancée des fonds pour la lutte contre le chômage des jeunes et pour le fonds pour les plus démunis ne sont que des changements cosmétiques pour faire passer l'accord au Parlement. Il est lamentable que d’autres groupes soient prêts à accepter ce compromis dicté par les chefs d’Etats et de gouvernement.

Avec ce budget, on pourra certes dépenser plus d’argent pour la lutte contre le chômage des jeunes en 2014 et 2015, mais après ces deux premières années, il y a fort à parier qu'il n'y ait plus d’argent, car le budget global n’a pas été augmenté. De plus, le budget pour la recherche en 2014 sera – avec cet accord – plus faible qu’en 2013".