DANIEL COHN-BENDIT 1994 - 2014 - page 10

Au Berlaymont, les couloirs sont littéralement pris d‘assaut par la presse. Les satel-
lites envahissent les rues des alentours pour retransmettre à l‘échelle du globe le
discours très attenduduprésident de laCommission. Unprésident dont la popula-
ritén‘a cesséde croîtredépassantde loin cellede sesprédécesseurs à l‘exceptiondu
premier président de la Commission élu au suffrage universel en 2014 suite à une
réforme institutionnellequiprovoquabeaucoupde remous.Notammentau seindes
partis politiques nationaux qui pendant longtemps se sont opposés à la possibilité
d‘adhérerdirectementà leurparti affiliéeuropéenouà l‘idéed‘envoyer leurs candi-
dats à l‘électionduParlement européen en campagnedans toute l‘Europe.
Le Président de la Commission a saisi l‘occasion du centenaire pour lancer le
projetpiloteconcoctépar les scientifiquesde l‘institutde recherche technologiques
strasbourgeois. Un pôle d‘excellence européen qui a très vite dépassé leMIT sur le
plande la renommée internationale. Dès sa création, il amisé sur les technologies
innovantes et respectueuses de l’environnement, le développement de projets afin
de rendre les voitures, appareils électroménagers et domestiques plus économes
sans oublier dedévelopper desmatériauxplus performants et de sepencher sur les
technologies de l‘hydrogène. Appuyé par la banque d‘investissement européenne
et d´un cadre législatif approprié, ce tournant pris par l‘UE à unmoment donné
de l‘histoire reste incontestablement l‘une des causes de son redémarrage écono-
mique. En prenant les devants dans la lutte contre la dégradation climatique et le
réchauffement de la planète, l‘UE est arrivée en tête des exportations des technolo-
giesdepointeauniveaumondial. Outre les emplois générés, cettevictoireen terme
de compétitivité combinée à une série de réformes ont permis à l‘UE de relever un
certainnombre de défis qui obscurcissaient terriblement sonhorizon au début du
siècle. Le président arrive à la tribune, pendant une fraction de seconde, lemonde
entier s‘arrêtede respirer...